LE TOBOGGAN

Dans le toboggan de ses veines
C’est la course à nouveau

Sur les calanques de l’Estérel
S’efface le pénible cadeau
Du cholestérol:
Un solide caillot

Dans le toboggan de ses veines
C’est la course : »Taiaut! Taiaut! »
Il jure dorénavant
D’arrêter la mayo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :